Nicolas Mayné

La gravure c’est le jeu et l’expérimentation. Les actes directes y sont rares voir inexistants (on grave, on encre, on imprime, il y a toujours au moins un intermédiaire entre l’acte et le résultat). Ce que j’affectionne c’est jouer avec ces intermédiaires, les démultiplier, et déposer dans les rouages bien huilés de la création des impuretés, des grains de sable, non pour arrêter la machine, mais pour la dérégler un brin.

L’atelier c’est l’endroit où je ressens le plaisir du bureaucrate. Je prépare mes tartines, mon carré de chocolat, je prends mon attaché-case (en fait ce n’est encore qu’un vieux sac, mais je pense investir prochainement), et je pars travailler benoîtement à mon bureau. 

Le soir j’éteins ma lampe de bureau, je n’oublie pas de couper le chauffage, et je rentre chez moi goûter au repos bien mérité de l’homme qui a le sentiment du devoir accompli…

Enfin parfois ça se passe comme ça.

Nicolas Mayné

Parcours

Nicolas Mayné est illustrateur, graveur et professeur à l’École des Beaux-Arts de Wavre (en art pluridisciplinaire pour les enfants et les ados, et en gravure pour les adultes)

Il est membre de l’atelier KASBA depuis 2017.

Quelques œuvres

Ses techniques de prédilection sont la pointe sèche, la lithographie, l’aquatinte, l’eau-forte et le monotype.

Derniers articles avec Nicolas

Exposition « Éditions KASBA, la vie d’un atelier »

Exposition « Éditions KASBA, la vie d’un atelier »

L’atelier KASBA a eu le plaisir d’être invité par la maison de l’imprimerie de Thuin pour proposer une exposition rétrospective de 25 années d’éditions KASBA. L’occasion aussi pour nous d’enfin pouvoir vous faire découvrir notre édition 2020, le pendu dépendu.

lire plus
À bois perdu

À bois perdu

En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.

lire plus
KASBA avec ou sans sucre?

KASBA avec ou sans sucre?

La « glucidomanie » a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit « sucre » dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…

lire plus
Les surprises de l’atelier

Les surprises de l’atelier

Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!

lire plus
we.art.xl

we.art.xl

Aux deux derniers étages de l’ancienne pâtisserie Veurmeulen, Chris, Élisabeth et Nicolas installent une belle exposition de 5 membres de KASBA, dans le cadre du parcours we.art.xl.

lire plus
L’usine à litho !

L’usine à litho !

La météo fraîche de ce début de mois de juin suscite un regain pour la pierre calcaire. Jean-Pierre, Nicolas et Elisabeth s’en donnent à cœur joie !

lire plus

Vidéos

Liens