Outre ses membres résidents (appelés membres assis), l’atelier KASBA a le plaisir d’accueillir régulièrement des membres temporaires (appelés membres debout), graveurs expérimentés désireux de profiter quelques temps de l’infrastructure mais aussi de l’ambiance de l’atelier…

Et c’est avec plaisir que l’atelier a accueilli en résidence l’artiste mexicain Cruz Vargas en provenance d’Oaxaca.

Il a pleinement profité de nos équipements de lithographie, de l’ambiance de l’atelier, ainsi que des bons conseils de « Maestro Lipit ».

Et en plus de sa bonne humeur, il nous a laissé en souvenir une superbe série de 8 œuvres (dans lesquelles apparaît régulièrement le petit Jack Russel Ouzo qui est un peu la mascotte de l’atelier, arriverez-vous à le retrouver?)

La collection épreuves atelier:

Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama

Article réalisé par Xavier Rouchaud


Articles similaires

  • Journées du matrimoine à KASBA
    Les 4 drôles de dames de KASBA ont eu le plaisir de participer cette année aux journées du matrimoine, l’occasion de faire découvrir à un public curieux leur travail, mais aussi les secrets de la gravure… Pour l’occasion, nos intrépides graveuses avaient concocté une petite exposition: Pour la visite, Élisabeth à tout d’abord initié les […]
  • De fil en aiguille: le repérage à l’aiguille
    En lithographie comme ailleurs, toutes les impressions couleurs demandent un repérage précis. À l’atelier KASBA, nous pratiquons le repérage à l’aiguille. Il a l’avantage notamment de pouvoir utiliser des papiers plus grands que la pierre.
  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La « glucidomanie » a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit « sucre » dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]