KASBA avec ou sans sucre?

KASBA avec ou sans sucre?

La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…

En effet, la gravure au sucre est une technique de gravure.

Tout d’abord (et en schématisant), on dessine sur une plaque au pinceau ou à la plume avec un sirop composé généralement d’eau, de sucre et d’encre de Chine.

Ensuite on couvre la plaque dessinée avec du vernis. Une fois le vernis sec, on plonge enfin la plaque dans de l’eau chaude où le sucre se dissout emportant avec lui le vernis qui le recouvrait.

Les endroits que l’on avait dessinés sont alors à nu, le reste de la plaque étant toujours recouverte par le vernis.

On peut, pour terminer, mordre dans l’acide, avec ou sans aquatinte.

Voici en tout cas le procédé suivi par Gilles:

De leurs côtés, soucieux de leurs lignes, Anne-Françoise et Nicolas ont testé des techniques de sucre… sans sucre.

En détournant une gouache spéciale de sérigraphie pour Anne-Françoise:

Et en testant un petit mélange de son invention (entre-autre gomme arabique, fiel de bœuf et gouache) pour Nicolas:

Ci-dessus la plaque de zinc avec des réserves de blanc faites au marqueur permanent, le dessin au sucre sans sucre, et la couche de vernis.

Ci-dessous la plaque dans son bain d’acide, et puis quelques petites retouches au vernis avant une deuxième morsure.

Et enfin le résultat final:

En enfin Jean-Pierre a exhumé de sa réserve personnelle une mixture vieille de plus de quarante ans à la composition tenue secrète…

Histoire à suivre 😉


Quelques images de l’atelier

Quelques images de l’atelier

Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉

De notre envoyé spécial Nicolas Mayné

Les petites figurines du bureau de Ludmila:

Travail en cours chez Gilles:

Le petit monde de Jean-Pierre:

Et ses amis:

Essais d’impression de Chris:

Et accrochage temporaire de Nicolas:

Le petit désordre de Jean:

Et les petits cochons d’Élisabeth:

Fin de la visite 🙂

Article réalisé par Nicolas Mayné


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…

Impression de T-shirts par Gilles

Impression de T-shirts par Gilles

Gilles Hébette a imprimé une série de T-shirts ce matin pour la société « docteur vertical »…


Articles similaires

  • Impression de T-shirts par Gilles
    Gilles Hébette a imprimé une série de T-shirts ce matin pour la société « docteur vertical »…
  • Les Cuivres
    C’est un duo de choc (Chris Delville et Gilles Hébette) qui a imprimé à tour de rôle leurs cuivres ce matin à l’atelier… Voici un petit moment de vie à Kasba.
  • From A to Z
    Nicolas Mayné imprime un cuivre, voici le processus…

KASBA déconfine!

KASBA déconfine!

Le déconfinement s’amorce aussi tout doucement à l’atelier de gravure et lithographie KASBA! En attendant de vous retrouver, nous l’espérons, à partir de juillet pour nos différents stages et à partir de la rentrée pour nos habituelles expositions, voici quelques nouvelles de la vie d’atelier:

Tandis que Jean-Pierre ponce de nouvelles pierres, futurs réceptacles à son talent,

Nicolas lui, s’inspirant de paysages précédemment dessinés, s’attaque à une nouvelle plaque!

Et de son côté, on peut dire qu’Élisabethn’a pas chômé. À peine arrivée à l’atelier, la voilà qui commence déjà à imprimer un bois (qui sèche tranquillement en attendant les prochaines couleurs).

Si le travail reprend tout doucement à l’atelier, la période de confinement n’a pas pour autant été synonyme d’inactivité pour nos membres. La preuve par quelques exemples:

Chez Gilles, les gravures ont remplacé le linge et sèchent à l’air libre.

Jean-Pierre lui, a entamé dans son atelier un grand rangement (“c’est maintenant ou jamais!” se serait-il exclamé).

Outre quelques dessins, Nicolas à pour sa part réalisé une série de tutoriels et vidéos pour ses petits élèves, ainsi que des mots croisés et autres jeux autour de la gravure pour ses grands élèves.

Et enfin, bien installée dans son atelier, Élisabeth a partagé son temps entre gravure et peinture.

Article réalisé par Nicolas Mayné


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…

Les Cuivres

Les Cuivres

C’est un duo de choc (Chris Delville et Gilles Hébette) qui a imprimé à tour de rôle leurs cuivres ce matin à l’atelier… Voici un petit moment de vie à Kasba.

1-Chris et Gilles à la table d’encrage chauffante.

 

2-La main de Chris après le paumage.

3-L’impression de Gilles.

4-L’impression de Chris.

Article réalisé par Élisabeth Bronitz


Articles similaires

  • Impression de T-shirts par Gilles
    Gilles Hébette a imprimé une série de T-shirts ce matin pour la société « docteur vertical »…
  • Les Cuivres
    C’est un duo de choc (Chris Delville et Gilles Hébette) qui a imprimé à tour de rôle leurs cuivres ce matin à l’atelier… Voici un petit moment de vie à Kasba.
  • From A to Z
    Nicolas Mayné imprime un cuivre, voici le processus…

Les Bureaux ( 1ère partie).

Les Bureaux ( 1ère partie).

Notre bureau peut-il être le reflet de notre personnalité? Si c’est le cas voici une galerie de portraits des graveur(e)s de l’atelier.

(en dévoilant par la même occasion quelques uns de leurs petits secrets ;-))…

1-L’Alchimiste, Jean-Pierre Lipit.

2-Le Shiatsuman, Gilles Hébette.

3-L’Arnarchiste, Nicolas Mayné.

4-Mon beau Miroir, Ludmilla Krasnova.

Découvrez la suite en cliquant ici 😉

Article réalisé par Élisabeth Bronitz


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…