Exposition “Éditions KASBA, la vie d’un atelier”

Exposition “Éditions KASBA, la vie d’un atelier”

L’atelier KASBA a eu le plaisir d’être invité par la maison de l’imprimerie de Thuin pour proposer une exposition rétrospective de 25 années d’éditions KASBA.

L’occasion aussi pour nous d’enfin pouvoir vous faire découvrir notre édition 2020, le pendu dépendu.

Chaque année, depuis sa création, les membres de l’atelier, aidés d’artistes invités, mobilisent leurs talents autour de la création d’une édition (tournant autour de thème variés comme : Carré blanc ; Gaspard, Melchior et Balthazar ; Fantom ; Noir ; Sans gravité ; La marquise sortit à cinq heures ; Chaud-Froid ou encore Têtes).

Témoignage de la vie d’un atelier, mais aussi de la scène de la gravure belge (et parfois étrangère) de ce dernier quart de siècle, l’exposition à la maison de l’imprimerie de Thuin vous propose de découvrir une large sélection de gravures tirée des éditions KASBA, et vous permet aussi de découvrir, en primeur, la dernière édition intitulée « LE PENDU DÉPENDU » : Anne Versailles y revisite l’antédiluvienne légende d’un jeune homme injustement pendu sur le chemin de saint-Jacques de Compostelle. Aidés d’Anne Françoise Quoitin et Max Lapiower, les membres de KASBA vous font découvrir, dans cette édition, leurs visions singulières des neuf chapitres de ce court texte.

Première étape, le montage de l’expo:

Jean-Pierre, Chris, Gilles et Nicolas se sont attelés, par une chaude journée de juin, à cette tâche difficile mais réjouissante. L’occasion peur eux aussi de redécouvrir la richesse que chaque édition renferme.

Deuxième étape: l’ouverture au public et la visite de l’exposition

Et il y avait du monde pour cette première journées d’exposition.

Dernière étape: présentation à la presse

Et c’est Élisabeth qui s’est transformée, pour l’occasion, en attachée presse d’un jour 😉

Petit bonus

Cette exposition est l’occasion de découvrir nos éditions, mais aussi la maison de l’imprimerie et sa belle collection de machines anciennes, ainsi que la petite cité médiévale de Thuin. Juchée sur un éperon rocheux surplombant les vallées de la Sambre et de la Biesmell, elle es connue pour son beffroi mais surtout pour ses magnifiques jardins suspendus.

Un endroit de balade incontournable!

Et enfin, n’hésitez pas à vous rendre sur notre page “éditions

Article rédigé par Nicolas Mayné

Polissage

Polissage

En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes.

Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches.

La principale fonction du polissage des plaques est de préparer les blancs de la future gravure. Avec une plaque bien polie on obtiendra en effet un fond bien blanc. Si la plaque est mal ou peu polie, le fond aura un voile gris (ou de couleur si on imprime en couleur) plus ou moins léger. Si on souhaite un fond blanc, la gravure sera alors plus difficile à imprimer.

Première étape, effriter la brique de pâte à polir brune (pour un grain plus gros) et la dissoudre dans un peu de withe spririt.

Ensuite? Avec un chiffon frotter, frotter et frotter, de manière circulaire, puis linéaire.

Après, réitérer l’exercice avec la pâte à polir blanche (pour un fini plus fin)

Après une quarantaine de minutes d’efforts, la plaque est enfin prêtre (on doit pouvoir s’y admirer comme dans un miroir) 😉

Article réalisé par Élisabeth Bronitz et Nicolas Mayné


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…

Quelques images de l’atelier

Quelques images de l’atelier

Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉

De notre envoyé spécial Nicolas Mayné

Les petites figurines du bureau de Ludmila:

Travail en cours chez Gilles:

Le petit monde de Jean-Pierre:

Et ses amis:

Essais d’impression de Chris:

Et accrochage temporaire de Nicolas:

Le petit désordre de Jean:

Et les petits cochons d’Élisabeth:

Fin de la visite 🙂

Article réalisé par Nicolas Mayné


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…

we.art.xl

we.art.xl

Aux deux derniers étages de l’ancienne pâtisserie Veurmeulen, Chris, Élisabeth et Nicolas installent une belle exposition de 5 membres de KASBA, dans le cadre du parcours we.art.xl.

Vernissage vendredi 18 septembre 2020 dès 17h (sur réservation) et exposition le week-end du 19 et 20 septembre 2020 de 13 à 18h, au 341 chaussée d’Ixelles à Ixelles.

Chris et Nicolas en plein montage
Montage au deuxième étage avec Nicolas
Au grenier, les gravures d’Elisabeth Bronitz
Au deuxième, les gravures de Nicolas Mayné
Dans l’escalier, une lithographie de Jean-Pierre Lipit
Autre vue du grenier avec les bois d’Elisabeth Bronitz
Bois d’Elisabeth Bronitz
Gravure de Chris Delville
Gravure de Nicolas Mayné
Pointe sèche de Ludmilla Krasnova
Lithographie de Jean-Pierre Lipit

Article réalisé par Élisabeth Bronitz


Articles similaires

  • Exposition “Éditions KASBA, la vie d’un atelier”
    L’atelier KASBA a eu le plaisir d’être invité par la maison de l’imprimerie de Thuin pour proposer une exposition rétrospective de 25 années d’éditions KASBA. L’occasion aussi pour nous d’enfin pouvoir vous faire découvrir notre édition 2020, le pendu dépendu.

KASBA enfin ouvert!

KASBA enfin ouvert!

Ça y est… Après un long, trop long confinement, ils sont de retour !

Chris Delville imprime pour Jean-Pierre sa magnifique pointe sèche et manière noire.

Elisabeth Bronitz creuse ses grands bois bleu.

Nicolas Mayné nous présente ses travaux en cours.

Jean-Pierre Lipit déborde de nouveaux projets en lithographie et bois.

Jean-Pierre Lipit, pointe sèche et manière noire (imprimée par Chris).
Chris Delville imprime.
Elisabeth Bronitz, Bois.
Bureau de Nicolas Mayné.
Nicolas Mayné, recherches.
Jean-Pierre Lipit, lithographies.
Jean-Pierre Lipit, Bois.

Article réalisé par Élisabeth Bronitz


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…

Coronavirus Kasba

Coronavirus Kasba

Comment aller faire ses courses ? Avec un bon masque Pardi …. En tous cas nos différents membres sont prêts 😉

1-Nicolas Mayné

2- Chris Delville

3- Jean-Pierre Lipit

4- Elisabeth Bronitz


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…