Le déconfinement s’amorce aussi tout doucement à l’atelier de gravure et lithographie KASBA! En attendant de vous retrouver, nous l’espérons, à partir de juillet pour nos différents stages et à partir de la rentrée pour nos habituelles expositions, voici quelques nouvelles de la vie d’atelier:

Tandis que Jean-Pierre ponce de nouvelles pierres, futurs réceptacles à son talent,

Nicolas lui, s’inspirant de paysages précédemment dessinés, s’attaque à une nouvelle plaque!

Et de son côté, on peut dire qu’Élisabethn’a pas chômé. À peine arrivée à l’atelier, la voilà qui commence déjà à imprimer un bois (qui sèche tranquillement en attendant les prochaines couleurs).

Si le travail reprend tout doucement à l’atelier, la période de confinement n’a pas pour autant été synonyme d’inactivité pour nos membres. La preuve par quelques exemples:

Chez Gilles, les gravures ont remplacé le linge et sèchent à l’air libre.

Jean-Pierre lui, a entamé dans son atelier un grand rangement (« c’est maintenant ou jamais! » se serait-il exclamé).

Outre quelques dessins, Nicolas à pour sa part réalisé une série de tutoriels et vidéos pour ses petits élèves, ainsi que des mots croisés et autres jeux autour de la gravure pour ses grands élèves.

Et enfin, bien installée dans son atelier, Élisabeth a partagé son temps entre gravure et peinture.

Article réalisé par Nicolas Mayné


Articles similaires

  • Kasbarché de Noël 2022
    Comme chaque année, l’atelier KASBA vous propose son Kasbarché de Noël, Des gravures et Lithographies originales pour tous les budgets, le tout dans une ambiance conviviale
  • Exposition TerritOire
    Après des mois d’âpres cogitations et de dur labeur, les membres de l’atelier KASBA ont le plaisir de vous faire découvrir leur dernière édition TerritOire, lors d’une exposition à l’atelier du 12 au 20 novembre.
  • Quelques nouvelles gravures d’Élisabeth
    Souvent un brin déjantées, mais toujours résolument pop, voici quelques dernières gravures d’Élisabeth Bro
  • Exposition « un souffle, une lame »
    L’atelier, c’est un endroit de travail, on se met à sa table, on grave, on imprime. Mais un Atelier collectif, comme KASBA, c’est aussi un lieu de rencontres, où souvent naissent des amitiés, qui parfois se transforment en collaboration. C’est le cas pour un souffle une lame, édition née de la rencontre à l’atelier de Chris Delville et Gilles Hébette.
  • Les deux facettes de Jean Coulon
    Buriniste le jour, musicien la nuit, voici les deux facettes de Jean Coulon. Dualité qui se réunissaient parfois dans ses gravures…
  • « UNE HISTOIRE ENTRE JEAN ET MOI »
    « Un jour nous avons de concert imaginé la réalisation d’une gravure à deux mains. Comment procéder? Quelles limites se fixer? Comme tout jeu qui se respecte, celui-ci nécessite des règles…