Ça y est… Après un long, trop long confinement, ils sont de retour !

Chris Delville imprime pour Jean-Pierre sa magnifique pointe sèche et manière noire.

Elisabeth Bronitz creuse ses grands bois bleu.

Nicolas Mayné nous présente ses travaux en cours.

Jean-Pierre Lipit déborde de nouveaux projets en lithographie et bois.

Jean-Pierre Lipit, pointe sèche et manière noire (imprimée par Chris).
Chris Delville imprime.
Elisabeth Bronitz, Bois.
Bureau de Nicolas Mayné.
Nicolas Mayné, recherches.
Jean-Pierre Lipit, lithographies.
Jean-Pierre Lipit, Bois.

Article réalisé par Élisabeth Bronitz


Articles similaires

  • À bois perdu
    En gravure, l’impression en plusieurs couleurs nécessite logiquement une matrice par couleur. La technique du bois perdu n’a besoin que d’une seule matrice, mais ne nous laissons pas abuser par cette dénomination trompeuse car, comme nous le verrons, le bois n’est pas perdu pour tout le monde.
  • KASBA avec ou sans sucre?
    La “glucidomanie” a contaminé différents membres de l’atelier qui se sont mis activement au sucre! Mais n’ayez crainte pour leur santé, caries et diabète sont bien loin car quand on dit “sucre” dans un atelier de gravure ce n’est pas au moment de prendre son café, mais bien à celui de graver sa plaque…
  • Les surprises de l’atelier
    Un atelier de gravure c’est entre-autre des bouteilles, des boîtes, des pots, des flacons, des bidons… Et parfois aussi de drôles de surprises, comme celles découvertes par Nicolas Mayné à KASBA!
  • Polissage
    En amont d’une gravure, il existe toute une série d’étapes préparatoires. Le polissage de la plaque (de cuivre en l’occurrence) fait partie de ces étapes. Dans cet article Chris Delville nous fait découvrir sa technique pour polir les plaques qui accueilleront ses futures pointes sèches. La principale fonction du polissage des plaques est de préparer […]
  • Quelques images de l’atelier
    Le beau temps est bien loin, petit retour sur l’atelier baigné de soleil 😉
  • Lithomagie
    Jean-Pierre Lipit présente la Lithomagie: un peu d’eau, un coup de rouleau, et du noir on passe à la lumière…